Le Garon se donne de l’espace à la plaine sportive de Brignais



Le Garon au droit des terrains de sport à Brignais.
Le Garon au droit des terrains de sport à Brignais.
Le SMAGGA a réalisé un programme de travaux de protection contre les inondations du Garon entre Brignais et Givors. Des murs, digues et portes hydrauliques ont été aménagées entre 2006 et 2016 pour protéger les personnes et les biens des débordements*.

Sur un secteur situé en amont du stade de Brignais, ces protections n’ont pas encore été réalisées. Le projet initial consistait à réaliser des murets en haut de berge afin de canaliser les eaux. Après réflexion, il s’est avéré plus pérenne et plus satisfaisant du point de vue écologique de proposer une solution alternative consistant à laisser plus de place à la rivière, en élargissant le lit du Garon.

Pour la réalisation de ce projet, le décalage du stade (dont un angle se trouve très proche du Garon) est indispensable. C’est en échangeant avec la commune et les responsables sportifs qu’une solution a été trouvée afin de permettre un maintien d’un stade de football sur le secteur, tout en restaurant la rivière et en protégeant contre les inondations.

Une réunion publique s’est déroulée le 6 septembre 2022 pour présenter le projet et recueillir les avis et craintes des habitants.
« Le projet consiste à élargir le lit du Garon au droit du stade à Brignais de manière à abaisser la ligne d’eau en cas de crue et ainsi limiter les inondations sur le secteur. Il s’agira également de restaurer le lit et la berge de la rivière de manière à favoriser la biodiversité » a expliqué Xavier Odo, Vice-Président en charge de la protection contre les inondations.

Les enrochements peu esthétiques, enfermant la rivière dans son lit, seront supprimés au profit d’une berge à la pente plus douce. Ces travaux nécessiteront forcément l’abatage d’arbres, c’est pourquoi le SMAGGA a fait appel à un bureau d’étude pour la réalisation d’un diagnostic écologique. Ce dernier a révélé :
- que la plupart des arbres n’étaient pas ceux retrouvés classiquement en bord de rivière,
- la présence d’espèces invasives,
- aucune espèce patrimoniale.
Le projet intègrera la plantation d’au moins autant d’arbres que ceux qui seront supprimés, soit une soixantaine d’arbres, en privilégiant la diversification des essences adaptées au cours d’eau et au changement climatique. L’objectif étant de recréer un espace boisé apportant fraîcheur au milieu aquatique et aux promeneurs.

Calendrier des travaux :
- phase étude : automne 2022
- travaux forestiers : hiver 2023
- aménagement de la berge : été 2023
- replantation : automne 2023

Coût des études et des travaux : 620 000 € HT
Financement prévisionnel : Etat (50 %) – agence de l’eau Rhône Mediterranée Corse (30 %) – SMAGGA (20 %)


* Ces travaux permettent de protéger contre des crues moyennes. Ils sont un préalable indispensable avant de pouvoir augmenter encore la protection, tel que l’envisage le SMAGGA, par des ouvrages écrêteurs de crue.

La pente de la berge située en rive gauche du Garon sera adoucie.
La pente de la berge située en rive gauche du Garon sera adoucie.

Mercredi 28 Septembre 2022