Avec l'heure bleue, c'est l'heure de l'initiation



Pour informer les élus des communes sur la thématique de l’eau, le SMAGGA organisait vendredi 5 février à Vourles sa première édition de « l’heure bleue ». L’objectif de ce rendez-vous mensuel étant de partager une heure sur le terrain avec les élus afin qu’ils se familiarisent avec les sujets abordés par le SMAGGA.

Au cours de cette heure d’échanges, Daniel Roche et Vincent Lefebvre - respectivement Directeur et Technicien de rivière de la structure - ont présenté à la douzaine d’élus présents le bassin versant du Garon, territoire géographique à l’origine de la création du SMAGGA. Ont ensuite été développées les notions de lit mineur, de lit majeur, de débit, de ripisylve…

« Ce qu’il faut retenir, c’est que la rivière est un élément naturel vivant qui cherche sans cesse à dissiper son énergie. La dompter serait illusoire. Mieux vaut la comprendre et l’accompagner plutôt que de chercher à la contrarier », précise Daniel Roche.

Bien accueillie par les élus présents, cette première « Heure bleue » a permis de souligner l’importance de la pédagogie, élément indispensable pour mieux faire comprendre les enjeux de notre bassin versant à l’ensemble de la population.


Le lexique de la matinée :

Bassin versant : territoire géographique délimité par des lignes de crête. Toute l’eau reçue sur ce territoire s’en échappe par une sortie appelée exutoire, soit le Garon sur le bassin versant du Garon.

Lit mineur : partie de la rivière contenue entre 2 berges.

Lit majeur : zone sur laquelle la rivière s’étend lorsqu’elle est en crue.

Incision du lit : enfoncement généralisé du fond d’un cours d’eau.

Ripisylve : végétation présente sur les berges d’un cours d’eau

Sédiments : matière charriée par les rivières de l’amont vers l’aval

Atterrissements : bancs de sables ou de graviers laissés par la rivière à la décrue.


Vendredi 5 Février 2021